mardi , 20 novembre 2018
Home / Business / La pratique du crowdfunding devrait être mieux encadrée

La pratique du crowdfunding devrait être mieux encadrée

L’investissement participatif suscite un engouement conséquent, le gouvernement a donc décidé de s’attarder sur ce phénomène notamment en proposant un encadrement optimisé. Emmanuel Macron, qui était encore en poste en Mars dernier, avait présenté un projet spécifique.

Les plafonds pour le crowdfunding sont revus à la hausse

L’ancien ministre du Budget avait fait part d’un décret lors de son passage aux Assises du Financement Participatif. Certes, il a quitté le gouvernement afin de se présenter aux prochaines élections présidentielles, mais cela n’a pas mis un terme à son projet dévoilé le 29 Mars 2016. Plusieurs changements doivent donc impacter le secteur du crowdfunding puisque le plafond a été corrigé, il passe ainsi de 1 à 2.5 millions d’euros. Ce n’est pas le seul changement observé dans ce business qui ne cesse de prendre de l’ampleur, nous pouvons aussi annoncer un élargissement des solutions des CIF (Conseillers en Investissement Participatif).

Le décret d’Emmanuel Macron entre en vigueur au mois d’Octobre

Il a désormais à sa disposition plusieurs concepts qui auront pour objectif premier d’assouplir les modalités dédiées à tous les projets. Pour ceux qui ne le savent pas, les plateformes de crowdfunding sont de plus en plus nombreuses sur la toile. Elles s’attaquent à une multitude de domaines et vous donnent les moyens nécessaires pour concrétiser votre rêve. Certes, vous ne réussirez sans doute pas à mobiliser les internautes pour l’achat d’une nouvelle voiture, mais il y a de grandes chances pour que vous puissiez jouir de quelques fonds afin de développer un produit susceptible de révolutionner le quotidien d’autrui.

Les minibons permettent de lutter contre le non-respect des règles

En parallèle, le décret devrait également favoriser la création des minibons. C’est une nouvelle catégorie dont l’objectif premier consiste à mettre un terme au contournement des plafonds. Ces derniers pour les particuliers ne peuvent pas excéder 1000 euros pour chacun des projets déposés. Au vu de cette contrainte, certains internautes ont trouvé une solution en ayant recours à ces bons de caisse. Ils se retrouvent désormais dans le domaine des minibons qui pourront être proposés à des acteurs institutionnels et à des particuliers. Toutefois, plusieurs conditions seront à satisfaire, sinon la validation ne pourra pas être effectuée.

Il est important de noter que les modifications apportées pour le secteur du crowdfunding prennent effet en Octobre 2016. Il faut noter que celui-ci suscite un engouement conséquent dans de nombreux pays.

A propos de Léna Rousseau

Check Also

call center

L’importance de la communication en Centre d’appels

La communication interne est l’un des éléments clés favorisant le développement des entreprises, y compris …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *