jeudi , 21 septembre 2017
Home / Gastronomie / Les femmes investissent de plus en plus les métiers de l’artisanat

Les femmes investissent de plus en plus les métiers de l’artisanat

Vous avez sans doute l’habitude de découvrir un homme aux différents postes de l’agroalimentaire, mais un changement de taille est sur le point de s’opérer puisque la gent féminine est de plus en plus présente. Par conséquent, il ne sera prochainement plus rare de voir une femme en train de couper votre viande.

Les métiers de bouche s’ouvrent de plus en plus aux femmes

L’artisanat est présent en France, même si sa part par rapport à la population active reste en dessous des 10 %. Il ne faut pas négliger ce domaine puisqu’il met en valeur un véritable savoir-faire qui a parfois tendance à disparaître au fil des années dans certaines zones du globe. Toutefois, lorsqu’il est au rendez-vous, les consommateurs ont l’habitude de découvrir un homme notamment dans le secteur de la gastronomie, mais la situation évolue depuis quelques années. Les femmes prennent leur place et sont de plus en plus nombreuses à débarquer dans les métiers de bouche.

Quelques domaines comme la chocolaterie sont investis par la gent féminine

Les professions masculines se féminisent, c’est notamment le cas du côté des métiers liés à la boucherie, la charcuterie ou encore la boulangerie. Selon une étude, la part de la gent féminine a pratiquement doublé depuis le début des années 80. Il y a donc un changement de mentalité très appréciable, mais ce phénomène pourrait à nouveau prendre de l’ampleur dans les prochaines années. Un quart des apprentis au niveau de la glacerie, de la chocolaterie ou de la pâtisserie ont tendance à être des femmes. Ces dernières ont les compétences nécessaires pour investir d’autres métiers comme celui du bâtiment ou de la mécanique.

Ces dames s’intéressent ainsi au cursus scolaire à privilégier

Si certains secteurs s’ouvrent de plus en plus, ce n’est pas le cas pour d’autres qui restent très masculins, mais parfois la tendance s’inverse. De ce fait, du côté du domaine de l’esthétique ou des fleurs, ce sont les femmes qui prédominent, cela est aussi valable pour le marché de la coiffure. Il suffit de pénétrer dans un salon pour constater que la gent masculine n’est pas toujours au rendez-vous. Par conséquent, elles sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser à ces professions et surtout aux diplômes indispensables pour travailler.

Ces salariées suivent ainsi le même cursus avec notamment une phase en apprentissage qui vous donne les moyens d’acquérir les connaissances indispensables pour évoluer dans l’agroalimentaire par exemple.

A propos de Léna Rousseau

Check Also

plancha gaz

Comment choisir sa plancha gaz ?

Une bonne plancha à gaz doit être solide, robuste et disposer de plusieurs caractéristiques : …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *